Quel est ce déclic qui repousse le clic hémorragique pathétique
Sous l'armure des kilomètres de peau abandonnée prête à être repassée, sous les fourches caudine, qu'importe si la main est malhabile, pourvu qu'il y ai l'envie, l'ivresse ou la paresse, putain que j'aime tes fesses, story en devenir, si tu penses vraiment que le meilleur reste à venir, alors je suis Toutes ces tristesses que j'ai écumés tout ces chemins de liesse que j'aurais pu emprunter mais que j'ai soigneusement évité, volontairement laissé filer les soupirs et les caresses, désirs et faiblesses,
Toutes ces âmes connues, trop peut être,
La vie c'est pas le paradis non c'est le purgatoire si t'es la c'est que toi aussi tu as une note à racker mais derriere tout ça parfois je vais bien ou alors je me ment bien
J'ai connu une prudence et elle n'aimait pas la securité
aucune confiance possible encore moins de compréhansion, entre les gouttes du plaisir, le grand jeu des trahisons
Mon encrier est hemophile ma haine unanime

my pain is my gain